S’entraîner lorsqu’on est malade : oui ou non? | FD Fitness consultant

lundi, 14 décembre, 2020 S’entraîner lorsqu’on est malade : oui ou non? Temps de lecture 3 minutes

Un mythe bien connu est celui de faire sortir la grippe en transpirant. Malheureusement, la grippe ne peut pas sortir par la peau, ça ne fonctionne pas comme ça. Quand est-ce bon de s’entraîner lorsqu’on est malade et quel type d’entraînement pouvons-noua faire? Tout est une question d’intensité et de type d’entraînement.

 

Article tiré de l’édition 34 du webmagazine FD Fitness

 

Premièrement, il faut reconnaître quand il faut lever le drapeau blanc et juste ne rien faire pour récupérer. Vous pouvez être malade pour plusieurs raisons. Que ce soit dû à un virus ou une fatigue cumulative, les deux vous donnent un indice très important : une fonction immunitaire réduite. La sévérité de vos symptômes de la grippe peut vous en dire long. Plus vous êtes magané, plus votre système immunitaire est faible. Il existe une courbe en « J », signifiant qu’être sédentaire ou s’entraîner excessivement peuvent réduire les fonctions immunitaires, mais se situer entre les deux apporte une balance et même une fonction immunitaire idéale.

 

Plus l’intensité est élevée, plus il est difficile de récupérer, cela va sans dire. Alors, imaginez-vous vous entraîner pendant quelques semaines ou même quelques mois à haute intensité, incluant d’autres facteurs de fatigue importants tels que le stress! Ce n’est qu’une question de temps avant que votre système vous claque la porte en plein visage. Il ne suffira que d’un petit virus merdique pour vous faire sentir comme si Superman s’était soudainement transformé en caillou.

 

Parlant d’autres facteurs qui peuvent influencer vos fonctions immunitaires, en voici quelques-uns :

 

Le stress

Évidemment. Si vous voulez vous entraîner lorsque vous êtes malade, vos fonctions immunitaires sont déjà à leur plus bas, alors faire un entraînement peut prolonger ou même ajouter un stress inutile qui peut nuire dans la bataille contre ce satané virus.

 

L’âge

Bien sûr, en vieillissant, nos fonctions immunitaires sont en déclin, mais l’entraînement et une nutrition hors pair peuvent aider à maintenir nos fonctions optimales aussi longtemps que nous restons actifs.

 

L’âge d’entraînement

Plus vous avez d’expérience en entraînement, plus votre santé peut répondre de façon optimale au stress et se défendre contre le rhume et la grippe.

 

Le sexe

Mesdames, la grippe d’homme existe pour vrai. Pour la simple raison qu’il semble que l’œstrogène améliore les fonctions immunitaires et que les androgènes l’inhibent. Alors messieurs, nous l’avons plus dur, c’est prouvé scientifiquement. Mesdames, ne tuez pas le messager.

 

Le sommeil

Vous brûlez la chandelle par les deux bouts? On dormira lorsqu’on sera mort, qu’ils disent. Par contre, le manque de sommeil est la meilleure façon de mettre en péril ses fonctions immunitaires.

 

Le climat

Au nord de l’hémisphère, le temps d’ensoleillement est compromis avec les hivers longs et froids. Les temps d’ensoleillement réduit diminuent grandement les niveaux de vitamine D[i], un marqueur de santé très important.

 

Quand et comment s’entraîner?

Au début de la grippe et des symptômes, le verdict est divisé. Certains vous diront de vous entraîner et d’autres pas. Je suis de ceux qui se disent que si vous vous demandez si vous devriez vous entraîner, c’est que vous êtes probablement assez en forme pour aller vous entraîner. Car si vos symptômes sont assez intenses, la dernière chose à laquelle vous devriez penser est d’aller vous entraîner.

 

Maintenant, si vous décidez d’aller de l’avant, y allez-vous en beast mode ou bien en Ginette Gendron style avec des petits poids et du cardio? Ginette pour la victoire! Faire votre entraînement beast mode comme si de rien n’était affectera grandement vos capacités de récupération et même, votre état s’empirera presque assurément.

 

Je suggère un entraînement de très basse intensité, avec des exercices faciles qui n’affecteront pas votre système nerveux. Changez les levers olympiques pour des machines. Entraînez le corps au complet, 3 séries de 10 répétitions par groupe musculaire majeur avec environ 70-80% de votre maximum pour 10 répétitions. Mais dites-vous bien que si la seule chose à laquelle vous pensez est de vous recroqueviller sous les couvertes en regardant Ricardo cuisiner, c’est probablement ce que vous devriez faire. Laissez vos symptômes vous guider. Plus souvent qu’autrement, lorsque nous sommes malades, c’est le signe qu’il faut ralentir, car notre système n’a pas la force de combattre. Une petite pause est de mise pour revenir plus fort.

 

Éric Falstrault

Auteur du livre Le code

Fondateur et propriétaire de BODHI FIT

Collaborateur FD Fitness

 

Source :

[i] Prietl B, Treiber G, Pieber TR, Amrein K. Vitamin D and Immune Function. Nutrients. 2013;5(7):2502-2521. doi:10.3390/nu5072502.