Nutrition et santé de la peau : les aliments à prioriser | FD Fitness

lundi, 8 février, 2021 Nutrition et santé de la peau : les aliments à prioriser Temps de lecture 4 minutes

On l’a dit et REDIT, le premier carburant du corps humain est l’alimentation. Ici, on ne parle pas juste de l’essence qui nous donne de l’énergie pour passer à travers nos journées; toute réaction biochimique ou hormonale, TOUT est influencé premièrement par ce que nous donnons à notre organisme! Donc, ça va de soi que la barrière de la peau est un reflet de ce que nous mangeons et absorbons. Il n’est pas toujours facile d’avoir une harmonie parfaite avec notre peau et nous n’avons pas tous la chance de rivaliser avec Jennifer Aniston quand il est question de peau lisse et parfaite, mais il y a CLAIREMENT des astuces et des aliments à intégrer ou au contraire, à proscrire, pour optimiser la santé de notre peau.

 

Cet article est tiré du webmagazine FD Fitness

 

Le beau côté de la chose, c’est qu’avant d’investir des centaines de dollars dans des petits pots de crème qui – on va se dire les vraies choses – ont souvent plus tendance à déstabiliser l’harmonie de notre peau et nous donner quelques effets secondaires, nous pouvons faire une BONNE partie du travail avec l’hydratation et l’alimentation. Avec la période des fêtes qui tire à sa fin, on est top dans le timing pour se débarrasser des boutons causés par un « trop-plein de festivités et de cheers », on repart pour une nouvelle année avec une peau neuve et éclatante!–

 

Tout d’abord, il faut voir la peau comme un BOUCLIER. La peau est avant tout une barrière contre les agents pathogènes, des produits chimiques et les attaquants auxquels nous exposons notre peau au quotidien. Elle est une barrière protectrice entre l’environnement extérieur et nos tissus internes. On a la chance de vivre dans une province où il y a 4 climats différents durant l’année, ç’a ses avantages, mais notre peau, elle, vit moins un beau trip lors de ces changements…

 

Globalement, il y a 2 couches à la peau : l’épiderme et le derme. Elles ont chacune leur rôle spécifique et doivent donc être nourries différemment. On entend beaucoup plus souvent parler de l’épiderme parce que c’est la barrière protectrice responsable des agents irritants extérieurs. Tandis que le derme est la couche interne de la peau, entre l’épiderme et les autres tissus du corps. Elle est tout aussi importante puisqu’elle est responsable du support des fonctions mécaniques de l’épiderme et de la souplesse puisqu’elle est constituée à plus de 75% de collagène (élasticité de la peau). Un beau team, je t’entends le dire.

 

LES ALIMENTS

Pour une santé optimale de la peau, il nous faut un bon équilibre entre les trois macronutriments : Protéines, lipides et glucose qui ont tous un rôle spécifique sur le maintien d’une peau saine. DONC, il s’agit d’abord de s’assurer de ne pas suivre les diètes-à-la-mode qui éliminent au complet un macronutriment (à moins de raisons particulières, je parle ici en général, pour monsieur et madame tout le monde) de l’alimentation. Les acides aminés des protéines sont essentiels à la production des structures épidermiques, tandis que les lipides jouent un rôle majeur sur l’équilibre de l’hydratation de la peau. Mais le carburant principal pour les cellules de la peau est le glucose. Ce qu’il ne faut pas non plus négliger, ce sont les micronutriments, c’est-à-dire les vitamines et minéraux.

 

Lorsqu’on magasine des soins pour la peau, on lit souvent « enrichies en vitamines ». Ce que je vous propose, c’est, avant d’aller les chercher dans un petit pot entouré de 36 ingrédients imprononçables qui font BEAUCOUP de points au scrabble, d’aller les chercher dans votre alimentation.

 

Les poivrons rouges et verts, les tomates, les agrumes, les kiwis et la goyave sont au sommet du podium en ce qui concerne la concentration en VITAMINE C, qui joue un rôle MAJEUR dans la santé de la peau pour ses fonctions d’antioxydants. Ils protègent des stress oxydatifs, des rayons UV sur la peau et aident à maintenir un bon taux de collagène, puisque le corps a besoin d’antioxydants pour créer du collagène. Une tasse de poivron rouge (idéalement biologique) par jour, c’est 300% de l’apport quotidien en vitamine C recommandé. INTÉRESSANT…

 

L’avocat aussi ne laisse pas sa place; une autre bonne raison de l’intégrer à votre menu! Il constitue une excellente source d’acide gras (hydratation de la peau) et est aussi très concentré en vitamine C et E. Mais ce n’est pas la seule source de bon gras pour garder votre peau jeune et hydratée ; l’huile d’olive n’est pas loin derrière, avec son contenu élevé en vitamines A, D, K et E, et ses antioxydants. Ce qui la démarque des autres huiles et lipides consommés, c’est sa concentration en squalène, un ingrédient qui lui donne un effet antioxydant SUPPLÉMENTAIRE. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles les traitements ou savons contre l’acné sont à base d’huile d’olive; elle peut éliminer les bactéries qui causent l’acné.

 

 

Une autre vitamine qui influence la santé de la peau et qui est aussi la plus connue dans les traitements est la vitamine E. Elle est un nutriment essentiel liposoluble aux propriétés ANTI-INFLAMMATOIRES. Elle peut être consommée ou carrément utilisée comme crème topique. Elle aide à renforcir le système immunitaire, la santé cellulaire et la santé de la peau en général. Elle est même utilisée pour élargir les vaisseaux sanguins, ce qui réduit le risque de formation de petits caillots sanguins.

 

Dans l’alimentation, on la retrouve principalement dans les produits de la mer, les légumes vert foncé, les noix, les graines, etc. La beauté de la chose, c’est que la vitamine C et E travaillent en synergie, ce qui rend leurs vertus plus efficaces lorsqu’elles sont combinées. La plupart des Américains ne consomment pas assez de vitamine E dans leur alimentation quotidienne, ce qui finit par paraître sur la protection de la peau.

 

Sinon, mon fruit vedette serait les raisins rouges qui ont aussi des propriétés intéressantes : la peau du raisin rouge contient du resvératrol, un antioxydant puissant qui aide à maintenir un bon équilibre hormonal et possède des « propriétés antiâges » pour la peau. Le resvératrol est composé naturellement par les plantes pour augmenter leur résistance aux maladies durant une période de stress (les changements de saisons, exposition aux rayons UV et certaines infections), donc lorsqu’on en consomme, on peut profiter de la même protection. MERCI, LA NATURE. Le resvératrol est aussi présent dans la grenade, le cacao cru et les petits fruits.

 

La pomme de terre douce aussi, qui reçoit déjà son lot d’éloges, s’en mérite un autre : sa concentration en bêta-carotène. On le retrouve aussi dans les carottes, les abricots, les oranges ou les épinards. Le bêta-carotène (provitamine A) est un antioxydant qui protège les cellules de la peau contre l’exposition au soleil, il agit carrément comme un écran solaire naturel. Il peut donc aider à prévenir les coups de soleil, la peau sèche ou irritée, et même à prévenir les rides (bonsoir, mesdames, j’ai toute votre attention maintenant). Donc, un autre protecteur à ajouter à votre menu! Astuce du jour : pensez à intégrer une source de bon gras lorsque vous consommez les aliments riches en caroténoïdes, puisqu’il augmentera son absorption.

 

SUPPLÉMENTS

Plusieurs suppléments naturels peuvent être D’EXCELLENTS alliés dans votre poursuite de la peau parfaite, mais ce n’est pas le sujet de mon article. Je voulais principalement vous parler des ALIMENTS qui sont de petits soldats déguisés sous forme de légumes. Mais brièvement, si vous aviez deux suppléments naturels à prendre pour optimiser la santé de votre peau, mon choix s’arrêterait sur une multivitamine de qualité (Total Defense d’ATP en est un bon exemple) pour s’assurer de n’avoir aucune carence au niveau des vitamines et pour avoir un taux d’antioxydants suffisant au quotidien, peu importe si on a mangé assez de légumes ou si on était moins dans le mood salade aujourd’hui…

 

Et mon deuxième choix est une oméga-3, encore là de bonne qualité. L’alimentation américaine est trop riche en acides gras oméga-6, ce qui nous rend sujets à l’inflammation, qui elle, peut déclencher des affections inflammatoires de la peau telles que le psoriasis. En revanche, les acides gras oméga-3 réduisent l’inflammation dans le corps, y compris dans la peau, et nous permettent de retrouver un équilibre idéal.

 

MORALE DE L’HISTOIRE

VOTRE MÈRE AVAIT RAISON. Mangez vos légumes! Commencez par balancer sainement vos assiettes, VARIEZ vos fruits et légumes, et vous commencerez à voir les bienfaits sur votre peau avant même d’avoir eu le temps de faire le tour de votre répertoire de recettes de végétaux. La solution est souvent beaucoup plus simple qu’on pense, et ça commence dans les rangées de produits frais (et biologiques) de votre épicier. Sur ce, inspirez-vous des recettes du webmagazine et si vous avez des questions, écrivez-moi, c’est toujours un plaisir.

 

SANTÉ !

 

Sophie Côté

Naturopathe

Cet article est tiré du webmagazine FD Fitness


Tu aimes ce genre d’article ? Découvre notre webmagazine pour ne rien manquer. On y propose de nombreux articles comme celui-ci, des recettes santé, des entraînements complets… Bref, tout pour t’aider à atteindre tes objectifs. Le magazine FD Fitness, le supplément manquant à ta mise en forme !

Clique ici pour plus d’informations.