Manger cru : le banc d’essai de Daphnée Dion | FD Fitness consultant
Logo de Messenger

mercredi, 10 octobre, 2018 Manger cru : le banc d’essai de Daphnée Dion Temps de lecture 7 minutes

Depuis la nuit des temps, l’alimentation est sous-catégorisée en plusieurs types de « diètes » : végétarienne, végétalienne, ovo-végétarienne, ovo-lacto-végétarienne, pesco-végétarienne, méditerranéenne, vivante, paléolithique et j’en passe… Loin de moi l’idée de vous convaincre qu’une est meilleure que l’autre ; je crois que chaque personne a ses motivations personnelles pour y adhérer ou pas.  Par contre, depuis quelque temps, j’entends parler de l’alimentation crue! Ce type d’alimentation consiste à manger chaque aliment à l’état pur et nous disposons seulement de l’eau bouillie comme source de cuisson. Plutôt curieuse, j’ai essayé de manger cru pour voir ce que je pourrais en tirer!

 

Manger cru

 

Je ne le cacherai pas ; je suis une carnivore pure et dure. La viande de toutes sortes a toujours fait partie de mon quotidien. Je savais alors que je devrais trouver des sources de protéines qui peuvent être mangées crues ou bouillies tout en allant chercher le ratio de protéines dont j’ai besoin au quotidien. À première vue, il est certain que vous vous êtes dit : « ben mon Dieu, elle va en manger du tartare ce mois-ci! » Oui, mais du tartare avec quoi? L’idée de manger crue ne concernait (malheureusement) pas seulement les protéines… Ça valait aussi pour les croûtons! Avec ou sans gluten, avec ou sans sucre, avec ou sans sodium, ils étaient cuits. Vous voyez où je veux en venir… Je parie que LÀ vous venez de comprendre l’enjeu de manger cru à 100%!

Manger cru

Pourquoi? Juste, pourquoi?!

Les gens sont de plus en plus sensibilisés à la « valeur naturelle » des aliments, ce qui veut dire qu’on veut le plus de nutriments possible avec le moins de transformation possible. Qui dit moins de transformation dit moins d’agents de conservation, moins de sucre et plus de nutriments bruts pour nous! Autrement dit, je veux que mon bœuf soit du « vrai » bœuf! La cuisson à haute température détruit en quelque sorte les vitamines, les fibres, les antioxydants, donc elle diminue considérablement l’effet de l’aliment.

De plus, en cuisant la nourriture, on lui enlève une partie de ses enzymes naturels, demandant ainsi à notre corps une plus grande production de ceux-ci afin de bien digérer. Notre système digestif doit alors utiliser plus d’énergie et doit effectuer plus de travail pour bien assimiler l’aliment. On peut donc affirmer que le fait de manger cru nous assure non seulement un meilleur apport en vitamines, fibres, antioxydants, enzymes naturels, mais que c’est aussi très bénéfique pour notre système digestif! Plusieurs problématiques sont liées à ce fameux tube digestif qui a tendance à s’irriter au fil des années. Vous comprendrez que l’explication technique, les causes et le procédé chimique sont beaucoup plus complexes et beaucoup plus poussés, mais si on vulgarise, il s’irrite majoritairement à cause d’intolérances alimentaires, d’une mauvaise qualité de nourriture, d’une barrière bactérienne insuffisante, d’une trop basse production d’enzymes HCL ou pour mille et une autres raisons toutes aussi valables.

Lorsque la digestion devient difficile, le corps a peine à se détoxifier. Il aura alors tendance (dans certains cas) à utiliser la peau comme porte de sortie afin d’évacuer ce « trop-plein » de toxines. C’est en ce sens que ce type d’alimentation est souvent utilisé pour vaincre l’acné chez l’adulte ou tout autre type de problèmes de peau.

Verdict

Héééééé boy. J’ai essayé plusieurs types d’alimentation (low carbs, high carbs, poisson seulement, sans gluten, carb cycling, name it), mais MANGER CRU est de loin la diète la PLUS DIFFICILE que j’ai eu à faire! Prenez deux minutes, allez voir ce qu’il y a dans votre frigo et dans votre armoire, et dites-moi ce que vous pouvez manger cru.

Ensuite, essayez d’adapter le tout afin d’avoir les macros-nutriments que vous avez selon votre objectif et vos besoins. Méchante gestion, hein? « Pas trop de ci et de ça », « il me manque de ci et de ça ». En fait, j’avais littéralement l’impression de tenir un pot de porcelaine cassé dans mes mains et d’être en train d’essayer TRÈS FORT de garder tous les morceaux en place! Je devenais complètement obsédée par les aliments… Même mon beurre d’amande a fait le « saut cru ». Dans les premières semaines, j’ai essayé certaines recettes « crues » pour me permettre de varier et de découvrir, mais j’ai vite compris que c’était littéralement un art de cuisiner et de manger cru et qu’il fallait beaucoup d’organisation. J’ai vite mis de côté mes livres de recettes crues. Je les sortirai pour des occasions spéciales!

POINT POSITIFS

– Sans s’en rendre compte, on augmente considérablement notre apport en fruits et légumes! Ça s’achète bien on the go et ça se prépare rapidement!

– Au niveau de ma digestion, je peux effectivement remarquer que ça s’est amélioré. Une digestion plus rapide et moins de gonflements. Est-ce que c’est MAJEUR comme différence? Peut-être pas dans mon cas, par contre assez pour le remarquer.

– On devient plus sensibilisé au goût brut. Dit comme ça, ça peut paraître bizarre, mais on a souvent tendance à faire cuire nos trucs avec 1001 affaires, ce qui fait qu’on perd un peu le goût de l’aliment lui-même…

– Je ne me suis jamais sauvé autant de vaisselle dans ma VIE ! #MAJORPOINT

MA PEAU! J’ai toujours été quelqu’un avec des irruptions cutanées. Sans dire que je suis une bonne candidate pour Accutane, je peux sans problème affirmer que j’ai une « peau à tendance acnéique » et j’ai toujours dû faire attention. On sait qu’au niveau de l’acné, plusieurs facteurs peuvent être la source du problème… Par contre, j’avais visité toutes les avenues possibles. Je connais clairement mes intolérances alimentaires et je m’en tiens TRÈS loin, mes prises de sang sont à jour, mes hormones top shape, j’utilise des produits naturels seulement, mon alimentation est majoritairement bio, j’évite les irritants (le plus possible) dans mon alimentation, je fais attention à la gestion du stress, name it : j’ai tout essayé! Rien à faire. Rien d’exagéré, mais quand même! Par contre, j’ai toujours eu une digestion sensible et un intestin capricieux. En mangeant cru, je suis forcée d’admettre que mon acné a diminué de 80% si ce n’est pas plus. C’était en fait une grande partie du « pourquoi » je voulais tester ce genre d’alimentation… Testé et approuvé : C’EST VRAI! Ça fonctionne, pour VRAI!

– Je croyais que ceci serait un point négatif, mais contre toutes attentes, il a été facile d’adapter le tout pour mes sorties au restaurant… S’il y a du tartare, le tour est joué!

– J’ai fait la découverte de nouveaux restos! Contrairement à ce qu’on pense, plusieurs restos offrent la cuisine crue comme Crux comptoir, Crudessence, Bistro Lustucru, et plus encore!

POINT NÉGATIFS

-Contrairement aux restos, les épluchettes de blé d’inde, les pendaisons de crémaillère et les fêtes d’enfants sont moins évidentes… Non, des jujubes et des gâteaux de fêtes, ce n’est pas cru! C’est facile d’adapter cette diète au resto, mais peut-être pas lorsqu’on est invité… Et pour moi, « apporter mon lunch » chez les amis, c’est non!

– Il y a toute une logistique derrière ça ! Si je vous disais qu’à chaque jour vous deviez passer chez le poissonnier ou la boucherie afin d’avoir un poisson ou une viande fraîche? Au début, ça va… C’est le fun : soirée tartare à chaque soir et on essaie quelques recettes crues pigées ici et là sur le net! Mais après quelques jours, voire quelque semaines, on a fait le tour des recettes de tartare et on est un peu « à boutte » d’en manger…

– Je ne me suis jamais imposé le « poulet bouilli ». J’ai toujours dit que ça ne m’intéressait pas et que ce n’était pas ma définition de « bien manger ». Pour moi, la variété a toujours été un gros must pour mon équilibre mental et physique… Par contre, si tu as le malheur de ne pas être passé chez le poissonnier ou le boucher pour un tartare… Qu’est-ce qui te reste comme option? La facilité, et j’ai nommé la volaille bouillie… (silence) Heureusement, j’ai trouvé un beau p’tit mélange très bon de poulet bouilli avec des légumes et du bouillon de poulet, des patates douces et de la sauce tomates avec plein de fines herbes séchées. Ceci étant dit, on se retrouve avec le même problème qu’avec le tartare, on fait vite le tour des combinaisons possibles! Après 2-3 semaines, j’en avais marre de ce « beau p’tit mélange ».

– Quand tu habites avec quelqu’un, cette personne doit majoritairement faire les mêmes choix que toi en ce qui a trait à l’épicerie. Pendant plus de 2 mois à la maison, c’était deux épiceries. Mon chum m’a bien avertie : « No chance que je mange du poulet bouilli matin-midi-soir. Good luck, fille! ». Je me mets donc dans la peau des familles et je me dis que c’est un type d’alimentation qui serait très difficile à tenir si ce n’est pas que pour soi-même!

YES OR NO?

Bien que je trouve plus qu’intéressant de diminuer mon acné, mon inflammation et d’avoir une digestion plus qu’optimale, est-ce que je continuerai à manger cru? Non. En fait, pas sur une base régulière. Je l’appliquerai avec plaisir après une période d’abondance comme les fêtes ou au retour des vacances, mais ce ne sera pas intégré dans mes habitudes. Pour me faire adopter une nouvelle habitude à 100%, elle doit être motivante et réaliste. Est-ce motivant et réaliste pour moi de maintenir ce type d’alimentation? Malheureusement non.

J’y reste tout de même sensible parce qu’au fond, en mangeant cru, on se tient loin des produits transformés chimiquement, on favorise les fruits, les légumes et la viande fraîche, on coupe énormément de sucre raffiné, ce qui n’est pas loin de ma définition personnelle de « bien manger », en général! Ceci dit, soyez certains qu’à la fin de ce billet, je cours me faire un bon gros steak grillé, bien chaud (j’en rêve depuis maintenant 2 mois et demi)

Je vois énormément d’avantages à manger cru, par contre, les désavantages sont plus grands pour mon mode de vie. Pour quelqu’un ayant une alimentation végétarienne ou végétalienne, je crois que la base de l’idéologie serait amplement compatible. Cependant, dans mon cas, avec ma fière passion pour la viande, les poissons et les fruits de mer en général, ça implique plus de restrictions qu’autre chose…

Au final, manger cru n’est malheureusement pas compatible avec mon mode de vie.

Au début, je trouvais ça motivant d’essayer en me disant que j’allais varier, me faire des tartares hors du commun, découvrir des aliments, des goûts, des alternatives et j’étais remplie de bonne intentions. Je me voyais déjà vous arriver avec des aliments sortis de nulle part, des aliments que personne n’avait goûtés et des mixtes tout droit sortis d’un resto! Pour tout vous dire, je croyais bien vous écrire une conclusion positive, mais je vous mentirais si je vous disais que c’est le cas. Pour être bien franche, j’ai mangé du tartare et des recettes crues durant les deux à trois premières semaines, juste avant d’en avoir marre de passer chez le poissonnier chaque jour et de tomber dans la facilité de la volaille bouillie. Mis à part les restaurants qui m’ont fait découvrir des goûts et des saveurs totalement nouvelles, on repassera pour la variété! Je vous garantis qu’à la maison, c’était loin du Bistro Lustucru…

Bref, ayant fait ses preuves, manger cru une option à considérer si vous ne « venez pas à bout » d’un certain problème de digestion, d’acné ou si vous revenez d’une grande période d’abondance et que vous vous considérez « intoxiqués à souhait ». Par contre, je ne dirais pas que « l’essayer, c’est l’adopter ».

MEDIUM-SAIGNANT S’IL VOUS PLAIT!

 

Daphnée Dion

Consultante FD Fitness

Suis-moi sur instagram

Prends rendez-vous avec moi

 

Les bancs d’essai de Daphnée

J’ai survécu sans café. Maintenant ; je vis avec le thé

L’entraînement matinal

Manger bio pour pas cher

 


FD Fitness est un incontournable pour quiconque souhaite entreprendre, améliorer ou perfectionner son entrainement de conditionnement physique. L’équipe se donne pour mission d’offrir des programmes innovateurs et personnalisés à chacun de ses clients afin de les accompagner dans l’atteinte de leurs objectifs.

Daphnée se spécialise en entrainement privé axé sur la composition corporelle (gain musculaire & perte de gras). Passionné du mouvement humain, elle est constamment à la recherche de nouvelles méthodes pour améliorer les performances de ses clients.

Programme d’entrainement, plan alimentaire, évaluation du taux de gras, analyse générale de l’état de santé; Daphnée offre un service complet.

Screen Shot 2016-12-13 at 11.15.30 AM