Banc d'essai : 3 heures sans écran avant le dodo | FD Fitness consultant

mardi, 21 mai, 2019 Banc d’essai : 3 heures sans écran avant le dodo Temps de lecture 6 minutes

On sait maintenant qu’on produit la mélatonine quand le soleil se couche et qu’on arrête d’en produire quand le soleil se lève… Maintenant, poussons la chose un peu plus loin. Lorsque vous êtes en contact avec votre Ipad, Iphone, Itélé, In’importe quoi, la lumière de ces appareils émet des lumières bleues (communément appelées Blue lights. Yes I am an anglophone sometimes). Ces rayons de lumière sont sensiblement les mêmes que ceux du soleil. Non, vous ne bronzerez pas en regardant votre télé, ce n’est pas ça le point. Le point est que ces rayons envoient un signal à votre mélatonine disant « ben non, ce n’est pas l’heure d’aller se coucher ! Il fait encore soleil ! C’est le jour ». VOILÀ C’EST DIT. Le complot des Blue lights est maintenant étalé au grand jour.

 

 

Vous comprenez alors pourquoi les « gadgets électroniques » ne sont pas winner winner le soir.

Ce que j’allais tester ?

3 heures sans écran avant le dodo !

 

SCANDALE. Vous capotez, hein ? « PAS DE CELLULAIRE ? NI DE TABLETTE ? MAIS COMMENT VAS-TU SURVIVRE ? IL SE PASSE TELLLLLLEMENT DE CHOSES SUR FACEBOOK EN 7 SECONDES, TU NE PEUX PAS MANQUER ÇA !? ». Watch me ! Je voulais voir quels seraient les effets sur mon mental et sur mon sommeil.

 

COMMENT ?

Oui, je me couche à 8h00. Si vous ne le saviez pas déjà, vous faites maintenant partie des gens qui peuvent me narguer avec ça ! Quand mes collègues se couchent, j’ai déjà la moitié de ma nuit de fait et j’en suis bientôt à me réveiller pour commencer ma journée ! Si on fait le calcul, ça veut dire que mon « sans écran » commençait à 5h00. Je travaille une bonne partie de la journée sur l’ordinateur. Ma journée commençant à 6h40, je saigne littéralement des yeux au milieu de l’après-midi devant un écran… Le tout ne devrait donc pas être SI PIRE !?

 

CELLULAIRE & TABLETTE

Les premiers jours ont été difficiles. J’étais bien consciente à quel point on pouvait être dépendant à ces bibittes-là juste en voyant des gens incapables de te regarder pendant que tu as une discussion avec eux. On ne se le cachera pas et je ne changerai pas les faits : les gens sont sur leur cell quand tu leur parles, entre deux séries au gym, dans le bain, dans le lit, etc. Ils sont obnubilés par leur cellulaire et tu as envie de leur crier : QU’EST-CE QUI SE PASSE LÀ-DEDANS DE PLUS IMPORTANT QUE CE QUI SE PASSE PRÉSENTEMENT ? Mais ça, c’est un autre dossier… Quand je n’étais pas seule le soir, je n’avais aucune difficulté.

 

Par contre, quand j’étais seule et « entre deux tâches », je le prenais sans m’en rendre compte. En l’ouvrant, je criais et le lançais sur le comptoir ! « Wayons ! Méchante folle ? Qu’est-ce qui a ? » Non, il n’y avait rien ; j’avais juste ouvert mon téléphone sans m’en rendre compte… Ç’a pris environ 1 à 2 semaines avant de perdre le réflexe pour de bon. Soyons clairs : je répondais au téléphone si quelqu’un m’appelait… quand même ! Mon but n’était pas de faire mourir ma mère de peur quand elle m’appelle en m’enfermant dans une boîte de carton pour être certaine de ne pas avoir de contact avec mon cellulaire ! Il n’était pas éteint, mais il était loin de ma portée !

 

TÉLÉVISION

Au début, mon cerveau a enregistré : « Bon, pas de cellulaire devant la télévision… Ça c’est vraiment le boutte d’avoir les deux en même temps. » Après, j’ai réalisé : « Nenon Daphnée, il n’y a juste PAS de télévision. » CALMEZ-VOUS TOUT LE MONDE : j’ai un enregistreur et j’ai enregistré Ruptures pour le réécouter avant 17h ! Encore une fois, monsieur le Chum a été impliqué dans ce banc d’essai sans rien demander ! Pauvre enfant ! Je ne pouvais quand même pas le priver d’écouter la télé.

 

Même chose que pour le cellulaire : je ne pouvais pas m’enfermer pour ne pas voir de télé du tout ! Donc, la télé jouait, mais je n’étais pas assise devant. Je ne me cachais pas non plus les yeux si j’avais à passer devant… Quand même, ça aurait été une méchante gestion de projet là ! Je ne faisais simplement pas porter attention en faisant autre chose.

 

RÉSULTATS

Mentalement

Le fait de me priver d’électronique toute la soirée m’a vraiment fait réaliser à quel point nous n’en avions pas besoin. J’ai toujours aimé penser : « moins d’électronique, plus de vivant » et l’exercice a simplement confirmé ce que je pensais… Même si je ne suis vraiment pas le genre de fille à « texter pour le fun de texter » (à part peut-être avec Sophie… mais ça aussi, c’est un autre dossier), ou encore lire sur mon ipad ou écouter des vidéos en soirée, j’ai quand même trouvé difficile de ne pas avoir mon cellulaire dans les mains ou à portée de main. Par habitude.

 

Alors je n’imagine pas les gens qui peuvent passer des soirées complètes sur leur ordi, cellulaire ou tablette. Là je ne parle pas des gens qui s’en servent pour travailler ou pour étudier le soir évidemment… Dans certaines circonstances, on n’a pas le choix de s’en servir… Je parle d’utiliser l’électronique à des fins de « loisirs ». Bizarrement, ç’a vraiment joué sur mon niveau de stress. Je me sentais beaucoup plus relaxe en soirée…

 

 

Sommeil

Je dors mieux. Est-ce que je peux créer un lien INCONTESTABLE avec les blue lights ? Non, malheureusement. Premièrement parce que ça ne se CALCULE pas. Deuxièmement parce que je savais d’avance que moins d’électronique en soirée favorisait un meilleur sommeil et que je suis du genre à avoir l’effet placebo facile !

 

Donc, j’ai une grosse marge d’erreur sur ce volet. CECI DIT ! J’ai remarqué quelque chose : on a tous le même réflexe avant de se coucher… On fait tous le tour des réseaux sociaux, comme si on disait : « je vais me coucher la gang, continuez votrejob, je vais vous revoir à mon réveil demain ! » Je ne sais pas sur vous, mais plus souvent qu’autrement, les nouvelles qu’on va lire ne sont pas TRÈS jojo ou TRÈS relaxantes…

 

Comme je disais tantôt, j’ai remarqué que mon niveau de stress a diminué en soirée. J’avais l’impression que mon cerveau n’était pas en train de traiter quelconque information que je venais de lire avant de fermer la lumière… (TVA nouvelles a rarement de bonnes nouvelles tsé). J’ai l’impression de me coucher plus « calme » !

 

Productivité. (Ben oui, une catégorie inattendue)

Voici ce à quoi je n’avais PAS DU TOUT pensé lorsque j’ai décidé d’essayer ça : JE FAIS QUOI PENDANT 3 HEURES. Ce n’est pas que je passe mes soirées complètes devant les écrans (loin de là), mais ils sont quand même présents et à ma grande surprise, j’ai gagné beaucoup de temps en coupant les « moments-électro » dans la soirée !

 

Je me suis retrouvée à faire des trucs que je ne prenais JAMAIS le temps de faire. Je suis certaine que si vous pensez comme il faut, vous êtes capable d’écrire une dizaine de choses que vous avez toujours voulu faire. Le trois quart du temps, vous utilisez l’excuse facile du « je n’ai pas le temps » ou encore sa sœur « une autre fois ok ? ». Avec 3 heures devant moi, j’en ai profité.

 

Il commençait à faire beau, alors j’en ai profité pour faire un bon ménage, marcher au bord de l’eau avec petit chien, lire, aller prendre un thé dehors, aller faire une petite course, préparer ma journée du lendemain, mes lunchs, mes entraînements, mes petits projets, etc, etc. Ou juste : Avoir. Le. Temps. Wow !

 

YES OR NO?

Pour moi, IT’S A YES ! J’ai gardé l’habitude depuis ce mois sans écran. Par contre, je l’ai adaptée un peu. 3 heures, c’est long, on va se le dire… Je ne regarde pas vraiment l’heure à laquelle je ferme tout comme je le faisais avant pour m’assurer que ce soit 3 heures, mais oui je m’assure de tout fermer une bonne heure et demie avant le coucher.

 

Je prends ce temps pour autre chose complètement. Premièrement, je n’ai pas besoin de mon cellulaire… Il n’y a aucune urgence à « on se voit demain soir ? » selon moi… S’il y a une urgence, forcément, on me téléphonera ! Je prends cette heure et demie pour 1001 autres choses. 1001 autres choses qui comptent vraiment pour moi et qui sont tangibles ! En plus, les émissions sont presque toutes terminées, alors une autre bonne occasion de mettre le nez dehors pour prendre le thé ! J’ai encore l’effet de me coucher plus « calme » et mon sommeil est encore A1, alors tant mieux !

 

Je vous mets au défi. Peut-être pas 3 heures si vous ne le voulez pas, mais essayez de réduire votre exposition aux écrans. Juste, passez moins de temps là-dessus. Demandez-vous : « est-ce que c’est VRAIMENT nécessaire ? » et surtout, si jamais la personne ne vous répond pas tout de suite, n’appelez pas la police ! Même si ça peut être rare de nos jours, elle n’a peut-être pas son cellulaire dans les mains !

 

Moins d’électro, plus de vivant. S’il vous plait !

 

Daphnée Dion

Consultante FD Fitness

Suis-moi sur Instagram

Prends rendez-vous avec moi

 


FD Fitness est un incontournable pour quiconque souhaite entreprendre, améliorer ou perfectionner son entrainement de conditionnement physique. L’équipe se donne pour mission d’offrir des programmes innovateurs et personnalisés à chacun de ses clients afin de les accompagner dans l’atteinte de leurs objectifs. Daphnée se spécialise en entrainement privé axé sur la composition corporelle (gain musculaire & perte de gras). Passionnée du mouvement humain, elle est constamment à la recherche de nouvelles méthodes pour améliorer les performances de ses clients. Programme d’entrainement, plan alimentaire, évaluation du taux de gras, analyse générale de l’état de santé; Daphnée offre un service complet.