TRUCS AVANCÉS : Comment augmenter son niveau de testostérone, optimiser sa récupération corporelle et perdre du gras | FD Fitness consultant
Avatar

FD Fitness

Récupération corporelle

Dans cet article, je vais aborder en profondeur comment augmenter votre taux de testostérone de façon naturelle, comment optimiser votre récupération physique et finalement, je vais vous parler de perte de gras – le tout, dans une optique d’optimisation de la récupération corporelle.

 

1. Comment augmenter son taux de testostérone naturellement?

 

a. Par la supplémentation naturelle : Deux possibilités, soit

  1. Avec l’Aswaghandha, une herbe qui abaisse et normalise le taux de cortisol. Dans les faits, le cortisol est un bloqueur à une production efficace de testostérone. Ainsi, un taux de cortisol plus bas engendre un taux de testostérone plus haut. Pour ce qui est du dosage à prendre, ça dépend de plein de choses. Par contre, s’en tenir à 600 mg le soir en soupant est optimal. De plus, on parle ici d’une herbe qui a besoin d’être consommée de façon cyclique, car l’Aswaghanda est une herbe qui est adaptogène. On recommande donc un 6 à 12 semaines ON, ainsi qu’un 4 à 6 semaines OFF.
  2. Avec le zinc. Dans les faits, avoir un bon niveau de zinc dans notre système est important, car cela aide à l’optimisation de la production de testostérone. Le dosage maximal est de 5 capsules par jour pour les hommes, soit 2 capsules au déjeuner, 2 capsules au dîner et 1 capsule au souper, et 3 capsules pour les femmes, soit 2 capsules au déjeuner et 1 capsule au dîner. Ce supplément peut amener quelques nausées au début. Il est donc préférable d’augmenter la dose graduellement en augmentant d’une capsule par semaine jusqu’à atteindre le dosage maximal. Ce supplément n’a pas besoin d’être pris de façon cyclique et peut être consommé à vie.

 

b. En diminuant votre consommation de cannabis :

  • Pourquoi diminuer la consommation de cannabis ? Car le cannabis stimule la sécrétion de prolactine et cette hormone a pour effet de venir diminuer la testostérone. En effet, une des causes communes de la baisse de testostérone, c’est la hausse de la prolactine. Cette dernière peut venir jouer sur la libido ainsi que sur la fonction érectile. Donc, si vous consommez du cannabis tout le temps, soyez conscient que ça va venir augmenter votre prolactine, engendrer un effet négatif sur votre taux de testostérone et créer un sentiment de paresse, comme vous donner le goût de ne rien faire. Tout est cependant question de modération! 😉

Température

c. En régulant votre température corporelle :

  • Diminuer votre température au niveau testiculaire augmenterait votre production de testostérone. Comment faire ? En mettant un sac de glace en-dessous de vos testicules (à travers vos caleçons), à raison de trois fois par jour pendant 10 à 20 minutes. Le résultat de cette technique est assez fulgurant, puisqu’au bout de 5 à 7 jours, votre production de testostérone dans le sang augmentera de 15 à 20 %. Un autre truc est de le faire avant de vous rendre en salle de gym, la raison étant que votre température augmente lorsque vous vous entraînez et cela a pour effet de venir arrêter la spermatogénèse et, par le fait même, diminuer votre taux de testostérone. Ainsi, utiliser un sac de glace avant l’entraînement aura pour effet de venir contrecarrer cette diminution de testostérone. Enfin, le matin, avant votre entraînement et en fin de journée sont les moments idéaux pour le faire.

 

2. Comment optimiser sa récupération physique?

Saviez-vous que… Optimiser votre récupération physique en baissant votre inflammation est primordial? Précisément, un corps qui récupère rapidement et qui est peu inflammé est un corps qui crée du tissu musculaire beaucoup plus efficacement, et donc, qui perd du gras beaucoup plus vite.

 

a. Par le contraste de vasodilatation et vasoconstriction :

 

  • Consiste à, par exemple, aller dans un sauna (ce qui amène une énorme vasodilatation) pour ensuite aller dans un bain super froid (ce qui engendre une énorme vasoconstriction). Le fait de faire ça va venir diminuer l’inflammation d’un coup.

 

Bain froid

 

b. Avec les bains froids :

  • Stimule le brown fat, donc aide à la perte de gras en augmentant le métabolisme par thermogénèse et abaisse également l’inflammation.

 

c. À l’aide des peptides :

  • Représentent des fragments spécifiques qui peuvent jouer sur des pathways en particulier. Par exemple, le BPC 157 est un peptide qui aide à la récupération au niveau des tendons et au niveau des articulations. Il faut le commander sur Internet et se l’injecter proche de nos douleurs ou de nos blessures, si on en a. Ce peptide répond au besoin des personnes qui veulent une longue récupération musculaire. Les dosages sont faciles à trouver puisque ce peptide est beaucoup étudié. Il y a également la timozine beta 4, soit une grosse chaîne qui répond à une ribambelle d’actions positives. Entre autres, ce peptide joue sur la prolactine, sur l’état des cheveux, ainsi que sur la peau et ses actions sont supérieures à la peptide TB 500. Le seul problème avec la timozine beta 4, c’est qu’elle peut travailler sur l’anabolisme, soit la croissance cellulaire des bonnes comme des mauvaises cellules. De plus, le bon dosage est plus difficile à trouver. Finalement, le TB 500 représente une isolation d’une partie de la chaîne du TB 4. Le TB 500 travaille directement sur la récupération au niveau tissulaire (muscle, tendons) et répond au besoin de la personne qui veut quelque chose de plus rapide.

 

Méditation

 

d. Par la méditation :

  • La méditation aide à trouver la quiétude ainsi que la paix d’esprit – ce qui peut venir aider à la récupération. Des études ont également prouvé qu’écouter de la musique de 528 Hz (par exemple, au travail ou pendant qu’on fait du ménage) vient baisser notre taux de cortisol. Moins de cortisol veut également dire une meilleure récupération.

 

Supplément de collagène

 

e. Avec l’utilisation d’un supplément de collagène :

  • Le collagène de la marque ATP a un effet au niveau de la récupération, des tendons, de l’arthrose et de la peau également.

Cupping

 

f. Avec le dry-needling, le deep tissue massage et le cupping :

  1. Les aiguilles sèchent sont excellentes pour la récupération
  2. Les massages profonds avec un gun à percussion sont également bons pour la récupération.
  3. Finalement, le cupping avec des ventouses en plastique aide à la récupération. Le truc est que lorsque vous avez mal quelque part, laisser la ventouse à l’endroit douloureux pendant 2 à 5 minutes et cela aidera à la récupération.

 

3. Comment perdre du gras?

 

a. À travers votre sensibilité à l’insuline :

  • La sensibilité à l’insuline augmente de 10 à 15 % l’été, d’où la raison pour laquelle c’est plus facile de perdre du gras l’été. C’est donc un bon moment pour optimiser votre perte de gras.

 

Sauna
b. Avec les saunas secs :

  1. Lorsque vous êtes assis dans un sauna, vous allez brûler 1,5 fois plus de calories que si vous êtes assis dans votre salon. Donc, si vous voulez optimiser votre perte de gras, des saunas secs, ça fonctionne vraiment très bien. Par exemple, si vous faites 4 fois 20 minutes dans un sauna, ça vous donne un bon 80 minutes où vous êtes à 1,5 calories de plus – donc si vous combinez ça à vos 4 à 5 entraînements/semaine et à une alimentation saine et qui permet un léger déficit calorique, vous venez de donner un niveau non-négligeable à votre perte de gras. En plus, les saunes secs réduisent l’inflammation, aident votre système nerveux et sont une bonne source de détox pour la peau… Bref, tout ça ensemble est archi-pertinent.
  2. La vasodilation c’est the name of the game! Plus que vous êtes bien vasodilaté, plus que vous aurez de la facilité à perdre le gras qui ne veut pas bouger, soit le fameux gras dur, fatiguant. Celui qui est tout le temps là. L’une des meilleures façons de perdre ce gras-là c’est d’augmenter la vasodilatation justement. Donc, la vascularisation (+++), c’est vraiment important. Maintenant, comment on fait ça? Avec de quoi qui augmente la vascularisation, le flux sanguin et la contraction musculaire – j’ai nommé : l’entraînement!

 

c. En entre-coupant des entraînements à haute intensité (HIIT) avec des entraînements d’endurance :

  • Couper l’intensité avec un entraînement d’endurance est une clé en perte de gras. Effectivement, lorsque vous faites de la haute intensité, de la grosse musculation sans arrêter avec la pulsation qui monte dans le tapis ou un entraînement par intervalle vraiment intense, ça favorise l’échange entre alpha-1 et bétâ-1 (les récepteurs spécifiques au niveau de votre cellule adipeuse) et ça aidera à libérer des triglycérides dans votre sang. Donc, l’entraînement à haute intensité est bon pour ça… En revanche, une fois que les triglycérides sont rendus en circulation dans votre sang, il faut qu’ils soient oxydés pour être éliminés. Une chose qui est bonne à faire, c’est d’appliquer la technique du 10-45, soit 10 secondes intenses et après, 45 secondes modérées. Vous faites ça pendant 7 à 9 minutes, pour augmenter votre lactate, vos hormones de cortisol, de catécholamine, etc. Ensuite, vous devez faire un entraînement de cardio en continu (endurance) comme marcher à 120-125 bpm. De cette façon, vous allez venir oxyder vos triglycérides, que vous pourrez utiliser comme énergie dans un entraînement cardio aérobique (et non anaérodique). Bref, ceci est une excellente technique pour venir vous affiner un peu plus quand vous êtes rendu vers la fin de votre perte de gras.

 

d. Par la restriction calorique :

  • La perte de poids est uniquement reliée à la restriction calorique. Ainsi, le déficit calorique devient essentiel à toute perte de poids.

 

e. En ayant une glycémie contrôlée et basse :

  • Avoir une glycémie qui est basse c’est important pour perdre le plus de tissu adipeux possible. Une glycémie qui est contrôlée optimisera votre perte de poids. Est-ce que ça veut dire qu’il est important de ne manger aucun glucide pour normaliser et abaisser votre glycémie? Eh bien non! Une bonne façon d’avoir une bonne sensibilité à l’insuline pour avoir une glycémie basse 12 mois par année, c’est de faire du sport. Le sport engendre une meilleure sensibilité à l’insuline et aide à réduire votre glycémie. De plus, espacer la prise de vos repas (en laissant un bon 2h30-3h entre chaque repas) et manger des aliments avec une charge glycémique basse – vous aidera à perdre de la graisse. N’oubliez pas la cohérence cardiaque avant de manger; c’est important. Souvent, avant de manger, vous n’arrêtez pas. Vous êtes parfois énervé et donc, vous vous retrouvez dans un environnement qui n’est pas assez calme et cela peut venir débalancer votre digestion, l’absorption des nutriments et l’acide chloridrique que vous produisez, mais surtout, augmenter votre cortisol – et donc, créer un environnement qui est zéro favorable à une bonne digestion ainsi qu’à une bonne répartition des micros et macros-nutriments. Prendre 3 à 5 minutes pour se créer un environnement positif avant de manger, en faisant de la cohérence cardiaque et en prenant de bonnes respirations avant de manger, est vraiment pertinent.

 

FD Fitness Spécialiste

 

f. En travaillant avec un spécialiste :

  • Travailler avec quelqu’un qui connaît les choses, qui ne vous fera pas manger que du poulet, du brocoli et du riz blanc à tous les repas et qui vous fera un plan d’entraînement adapté à vous est primordial, si vous voulez perdre du poids à long terme, vous rendre plus loin dans vos performances, etc. Aussi, il est très important de trouver un spécialiste avec qui vous avez un bon fit.