Optimise tes entraînements extérieurs cet été (plaisir garanti) | Article

jeudi, 27 mai, 2021 Optimise tes entraînements extérieurs cet été (plaisir garanti) Temps de lecture 4 minutes

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, les derniers mois ont amené leur lot de défis au quotidien : changements au niveau de mon horaire, instabilité au niveau de mes habitudes de vie, etc. La difficulté d’avoir accès sur une base régulière à une salle d’entraînement et à de l’équipement de qualité a aussi été un point majeur que j’ai sous-estimé. Comme bon nombre de Québécois, je me suis tourné vers les sites d’achat en ligne pour me rendre compte que l’équipement traditionnel était en rupture de stock ou vendu à un prix faramineux.

 

 

Dans le cadre de mon travail, j’ai toutefois la chance d’être contacté par des entreprises œuvrant dans le domaine du fitness pour que je teste certains produits.

 

C’est là que le fun commence !

 

J’ai récemment testé des sacs d’entraînement de différentes grandeurs et de différents poids fabriqués par la compagnie québécoise Altterre. Au départ, j’étais légèrement sceptique à propos de leur efficacité et surtout de la facilité à utiliser de tels équipements. J’ai toujours été habitué à travailler avec des poids libres, des barres et des machines ! Contexte pandémique oblige, je me suis donc lancé dans le test de ces sacs lourds pour exécuter mes plans d’entraînement.

 

Premièrement, en quoi consistent ces sacs ?

Les sacs d’entraînement régulier sont disponibles en différents poids (8 lb, 13 lb, 18 lb, 20 lb, 35 lb et 45 lb). Ils sont remplis de matériaux recyclés, soit de caoutchouc de pneus recyclés pour les 8, 13 et 18 lb, ou de sable recyclé pour les 20, 35 et 45 lb. Il est donc facile de savoir quelle charge j’utilise. J’avais déjà utilisé dans le passé un sac du genre, mais le manque d’information sur le poids et l’absence de diversité m’avaient empêché de bien quantifier ma progression. Avec Altterre, le choix est varié et ça me permet de créer une surcharge progressive.

 

Chez moi, je n’ai pas de grands espaces intérieurs ou extérieurs, donc l’espace était aussi un enjeu. J’avais besoin d’un minimum d’équipement m’offrant un maximum de polyvalence ! Les sacs ont 6 poignées qui permettent de faire une multitude de mouvements (plus d’une cinquantaine). Ils remplacent 3 types d’équipement (haltère court, haltère long et kettlebell). Je sauve donc de l’espace et ça me permet d’avoir un plus grand espace pour bouger et diversifier mes exercices. J’aime changer mes programmes d’entraînement aux trois semaines pour briser l’ennui et me permettre de ne pas perdre mes acquis. C’est super important d’intégrer de la variété dans notre routine d’entraînement !

 

Un des enjeux principaux était pour moi la « charge » proprement dite. Je ne me considère pas comme un homme fort, mais j’ai une bonne force due à mes 15 années d’entraînements réguliers. De plus, ne pas perdre ma force et ma masse musculaire était l’un de mes objectifs dans la dernière année. J’avais donc besoin d’assez de poids pour créer une tension musculaire suffisante et m’induire un bon stress mécanique ainsi que du dommage musculaire. Les burpees et la course, c’est efficace, mais pour gagner du muscle et prendre de la force, on repassera !

 

 

Les sacs d’entraînement de la série pro sont disponibles en format moyen (poids ajustable de 25 à 50 lb) et large (poids ajustable de 25 à 75 lb). Bonus : ils sont remplis de sable recyclé. C’est idéal pour les mouvements lourds comme les squats, les deadlifts, etc. Un sac de 75 lb utilisé dans un front squat avec un tempo désavantageux, croyez-moi, c’est payant !

 

Voici certains avantages que j’ai pu remarquer en utilisant les sacs d’entraînements Altterre plutôt que des haltères traditionnels : 

 

  1. Le sac prend moins de place et ne roule pas, donc pas besoin de support pour le ranger (un point assez important pour moi, parce qu’échapper un poids libre de 30 lb sur du bois franc, c’est assez fâcheux) ! D’autant plus que je peux empiler les sacs les uns sur les autres dans un placard sans me casser la tête.
  2. Il se transporte facilement partout. J’ai pris plaisir à les mettre dans ma voiture et aller faire quelques entraînements dans le parc près de chez moi. S’entraîner dans son sous-sol ou son salon c’est bien, mais lorsque tu es au soleil c’est mieux !
  3. Il peut facilement être utilisé à l’extérieur (c’est même optimal). Comme j’ai dit précédemment, s’entraîner à l’extérieur l’été, c’est un must.
  4. Il engage les muscles stabilisateurs. Si vous êtes un adepte de programmes plus métaboliques (recrutement de plusieurs muscles, etc.), ce type d’équipement est parfait. La possibilité d’être très explosif sans rien briser et sa robustesse en font un choix très logique pour un entraînement de circuit métabolique à haute intensité.
  5. Il permet de faire des exercices dynamiques et traditionnels avec le même équipement. Encore une fois, je pouvais autant faire des deadlifts que des fronts squats que des push press.

 

Mon verdict

Comme vous pouvez le constater, il y a une multitude d’avantages à utiliser les sacs de sable comme équipement. De mon côté, même avec la réouverture des centres de conditionnement physique, je pense bien conserver 1 ou 2 entraînements par semaine à l’extérieur avec l’équipement Altterre, pour sa polyvalence, pour son efficacité et pour la facilité à le transporter afin de m’entraîner à l’extérieur (seul ou entre amis). C’est une belle complémentarité avec l’entraînement traditionnel en salle.

 

Parce qu’un entraînement métabolique au soleil un dimanche matin, c’est oui !

 

Felix Daigle

Kinésiologue et fondateur de FD Fitness


Utilise le code promo FDFITNESS pour 10% de rabais sur les produits Altterre.

AltterreInstagram | Site web