J’ai essayé la luminothérapie : banc d'essai | FD Fitness consultant
Logo de Messenger

lundi, 11 mars, 2019 J’ai essayé la luminothérapie : banc d’essai Temps de lecture 6 minutes

Plate. Neigeux. Sombre. Frette. Voici les 4 mots qui décrivent généralement très bien les mois de mars et d’avril… On est OFFICIELLEMENT « à boutte » de l’hiver, et on se dit qu’on a encore « un bon boutte de chemin » à faire avant de sentir la chaleur pour de bon… Pas de vacances en vue, pas de soleil non plus : j’ai décidé d’essayer la luminothérapie pour me donner un « boost » de lumière, sans payer le prix d’un voyage dans le sud!

 

C’est quoi Daphnée, la luminothérapie!?

L’humain est conçu pour dormir quand il fait noir et être éveillé quand il fait jour. En fait, quand il commence à faire noir, vous commencez à produire de la mélatonine. La mélatonine, c’est votre petite voix qui vous dit : « Hey, ça va être le temps d’aller se coucher ben vite ! » C’est elle qui vous parle quand vous « cognez des gros clous » en soirée. Elle, elle est ben chumavec le soleil ! Ils se relayent ces deux-là : quand le soleil est là, la mélatonine dort, et quand le soleil dort, la mélatonine sort… et c’est vous qui dormez! Vous me suivez?

 

C’est ce qu’on appelle le cycle circadien : je m’endors quand le soleil se couche et me réveille quand le soleil se lève. Vous l’avez déjà remarqué : plus le soleil est présent, mieux la vie va! En plus d’inhiber la mélatonine, l’exposition aux rayons du soleil favorise la production de sérotonine (hormone favorisant l’éveil et l’énergie). Un des problèmes avec les foutus « mois-sans-aucun-soleil » c’est que le soleil se couche beaucoup plus tôt et se lève beaucoup plus tard… Notre amie la mélatonine elle, elle est mêlée! En plus, en règle générale, nous avons moins accès aux rayons du soleil. Résultats? On tire de la patte, on est amorphe, on manque de motivation et le manque d’énergie est plus flagrant.

 

La luminothérapie est là pour « remplacer » l’exposition à la lumière. Elle serait conçue pour nous donner notre « dose de soleil » et ainsi inhiber notre production de mélatonine en augmentant la production de sérotonine du même coup. Vous comprendrez qu’en dehors des symptômes de la dépression saisonnière, la luminothérapie peut être utilisée dans plusieurs avenues (travail de nuit, trouble du sommeil, fatigue chronique, décalage horaire, etc.).

 

J’ai l’habitude de me lever vers 4h45 tous les matins alors quand le soleil ne se lève qu’à 8h00, je peux vous confirmer qu’il fait plus que NOIR. Étant une cible parfaite pour la dépression saisonnière, chaque année, quand le soleil part, je sais que je dois me « pitcher » sur la vitamine D3 pour m’assurer d’avoir assez d’énergie durant les journées plus grises à venir. J’ai tendance à manquer de motivation et m’endormir « BIG TIME » dans ces moments-là !

 

J’allais tester la luminothérapie de deux façons :

A) Par la lampe conventionnelle et B) par le réveille-matin.

 

A) LA LUMINOTHÉRAPIE EN ÉCRAN

Je reçois ma belle lampe de luminothérapie au bureau! Énervée, je rejoins Félix et Rémi pour leur montrer ma nouvelle acquisition et la découvrir en même temps qu’eux!

– Félix : Tu vas transformer ton bureau en salon de bronzage ?

– Rémi : Ahhh ouin!? Vas-tu la laisser ici?

Bon. Visiblement, j’avais devant moi quelqu’un qui n’avait pas compris le principe et quelqu’un d’autre qui allait me la voler!

 

Attention Mesdames et Messieurs : j’allais ouvrir le gadget!

 

Honnêtement, peu importe ce qu’on pensait de la lampe, on l’avait tous les 3 sous-estimée. Quand j’ai dit que la lampe imitait les rayons du soleil, je ne pensais pas si bien dire! Ça éclaire, mon ami… C’est à en avoir l’air bête! Aussitôt que la lumière fut, nous avons tous les trois crié  « woyonnnnssss quessé çaaa !!! C’est donnnnc ben fort ! » À ce moment, j’avoue que j’étais un peu moins excitée… J’avais peur d’avoir un Sun Tan orange au visage…

 

Pendant 1 mois, j’ai répondu à mes courriels matinaux avec la lumière digne d’un stroboscope dans mon bureau! Un mois plus tard, si je veux être totalement honnête avec vous, je dois vous avouer que… Je n’ai pas vraiment vu de différence. Ce que je veux dire par là c’est que OUI la lumière me réveillait, mais en même temps, un peu difficile de ne pas se réveiller quand tu as le soleil « drette dans face » à 6h45 le matin… Est-ce que j’avais plus d’énergie durant la journée ? Plus de motivation ? Une énergie stable ? Non. J’ai aimé la lumière le matin parce qu’elle émettait beaucoup de chaleur dans une petite pièce et que ça rendait mon bureau encore plus confortable… (bruit de criquets) Est-ce que c’est le but de ma luminothérapie : « avoir plus chaud le matin au bureau » ? Pas vraiment…

 

Par contre, je ne peux pas dire que je ne suis COMPLÈTEMENT pas exposée à la lumière. Ceux d’entre vous qui sont déjà venus dans mon bureau savent que j’ai la chance d’avoir deux immenses fenêtres! Même quand le soleil n’y est pas, il ne fait pas totalement sombre dans mon bureau… Alors peut-être que je n’étais simplement pas la bonne candidate pour la lumière? Je crois que quelqu’un qui travaille de nuit, par exemple, et qui n’est pas exposé au soleil du tout pendant la journée, en tirerait de meilleurs avantages que moi. Dommage, moi qui pensais me « skipper » la période de dépression annuelle…

 

« Rémi, la lampe est dans mon bureau, tu pourras la prendre, je te la laisse! J’ai trouvé un autre alternative… Ça s’appelle : un gros coton ouaté… »

 

B) LE RÉVEILLE-MATIN LUMIÈRE

*ATTENTION : CE PARAGRAPHE POURRAIT CHANGER VOTRE VIE. Bon, peut-être juste vos matins pour commencer. De rien! Vous me remercierez plus tard.

 

Avouez-le : le matin quand votre cadran sonne, ç’a l’effet d’une bombe, d’une balloune d’eau en pleine face ou encore d’un pétard qui explose! C’est souvent le même feeling que lorsque vous entendez le son de la sécheuse qui vous avertit que vous avez du linge à plier ou encore quand le lave-vaisselle qui vous indique qu’il faut le vider! Ça vous réveille du genre « PAF LÈVE TOÉ J’TE PARLE » et on fait tous cette face universelle du « Meh meh wow ok ok j’suis réveillé ça va, ça va, je suis là ». Le tout est toujours accompagné du feeling « non, non, non, ce n’est pas vraiiii ! Juste un peu encore, je suis trop bien ! ».

 

MAIS LÀ : ce n’est pas fini… Vous n’avez pas ENCORE ouvert la lumière. Vous ouvrez la lumière et votre visage se transforme en « j’ai oublié mes lunettes fumées et je suis à 4 pouces du soleil! Je vais donc plisser la peau au maximum pour absorber cette foutu lumière agressante! ». Mais QUEL-BEAU-MATIN ! Magnifique ! Splendide ! Le réveille-matin de la luminothérapie est doté d’une lampe qui imite le lever progressif du soleil. Par exemple, si je mets l’alarme à 5h00, à partir de 4h00 une toute petite lumière rouge commence à ouvrir progressivement. Elle devient orange, puis jaune, puis blanche pour finalement éclairer la pièce complètement à 5h00, le tout accompagné d’une belle petite musique de pit pit. THANK YOU JESUS !

 

Les premières nuits, c’était la période d’adaptation. Vous comprendrez que tous les paramètres sont ajustables (la force de la lumière, le temps d’évolution de la lumière, le son de la nature, etc.). Moi, je suis du genre « ben nerveuse » quand vient le temps de ne pas être en retard alors pour être CERTAINE de me réveiller, j’avais tout mis au « plus haut » ou au « plus fort ». Tous les paramètres étaient « dans l’tapis », disons-le !

 

La première nuit fut particulièrement horrible : non seulement je me réveillais à chaque heure dans la nuit par peur qu’il ne sonne pas ce petit « Jésus-branché-au-mur », mais quand il a sonné… QUAND. IL. A. SONNÉ ! TASSEZ-VOUS D’LÀ ç’a eu l’effet d’une grenade ! Je ne pensais honnêtement pas que des oiseaux pouvaient chanter SI FORT ! (Parce que NON, je n’avais pas eu la BRILLANTE idée de le tester…)

 

En plus, pauvre chum! Ce que vous ne savez pas c’est que ce pauvre enfant SUBIT tous mes bancs d’essai! Il me voit l’air bête quand ça ne fonctionne pas, il participe aux tests bien malgré lui et il est souvent témoin de mes flops… Mais ce matin-là, trop c’était trop… La lumière était SI FORTE, et les oiseaux chantaient SI FORT qu’il s’est mis à crier plein de trucs pas très catholiques que je ne peux malheureusement pas écrire mot pour mot ici. Bref, il n’était pas content.

 

Après ajustements (2 nuits), j’ai commencé à vraiment tripper sur ce réveille-matin. POINT BONUS: mon chum a arrêté de commencer ses journées en sacrant (JOIE). Ce que j’ai remarqué avec le réveille-matin, c’est que mon cycle du sommeil n’a jamais été aussi régularisé. Ça fait 1 semaine que (croyez-le ou non) je me réveille À LA MINUTE près, une minute avant les pit pit!!! Si ce n’est pas « être timée » ça…  Je me réveille beaucoup plus doucement et la lumière est assez forte pour vraiment recréer la luminosité du jour dans la chambre.

 

Le fait de me réveiller et qu’il fasse déjà clair a tout changé pour moi!

 

Il faut dire que je n’ai jamais été le genre de fille à « snoozer » le matin. Je n’ai pas « besoin d’un café » ; une bonne douche et le tour est joué, je suis prête pour la journée ! Mais depuis que le réveille-matin est entré dans ma vie (oui, oui, il y aura le « avant cadran-lumière » et le « après cadran-lumière »), j’ai l’impression que je me réveille déjà en top forme et je n’ai pas le sentiment de me dire « ayoye, je suis trop bien ce matin » ! En plus, je me passe maintenant des feelings de « bombe en pleine tronche » à cause d’une alarme trop violente et de la maudite lampe de chevet qui me fait saigner des yeux !

 

Par contre, je ne peux pas dire que ç’a eu un effet DIRECT sur mon énergie de la journée. Oui, je me réveille BEAUCOUP mieux en matinée et ma journée est beaucoup plus facile à commencer… Mais je ne pourrais pas dire que j’ai COMPLÈTEMENT passé à côté des effets du manque de soleil cette année.

 

#SeeYouSoonSun !

 

Daphnée Dion

Consultante FD Fitness

Suis-moi sur Instagram

Prends rendez-vous avec moi

 


FD Fitness est un incontournable pour quiconque souhaite entreprendre, améliorer ou perfectionner son entrainement de conditionnement physique. L’équipe se donne pour mission d’offrir des programmes innovateurs et personnalisés à chacun de ses clients afin de les accompagner dans l’atteinte de leurs objectifs.

Daphnée se spécialise en entrainement privé axé sur la composition corporelle (gain musculaire & perte de gras). Passionné du mouvement humain, elle est constamment à la recherche de nouvelles méthodes pour améliorer les performances de ses clients. Programme d’entrainement, plan alimentaire, évaluation du taux de gras, analyse générale de l’état de santé; Daphnée offre un service complet.

Screen Shot 2016-12-13 at 11.15.30 AM