La décompression myofasciale avec ventouses | FD Fitness | Bien-être

lundi, 15 février, 2021 La décompression myofasciale avec ventouses améliore-t-elle nos performances sportives? Temps de lecture 4 minutes

Qui ne se souvient pas des Jeux olympiques de 2016 et du champion Michael Phelps avec ses marques de ventouses ! J’avoue que la première fois qu’on voit des marques de ventouses, il y a matière à se poser des questions… Est-ce le tatouage qui a remplacé le fameux barbelé sur le biceps des années 2000 ? Une nouvelle mode ? Un problème de peau ? Ça fait mal ? En fait, rien de tout ça.

 

 

Pour comprendre ce qu’est la décompression myofasciale, je te propose d’explorer son évolution historique (oui, ça date de longtemps!), ses mécanismes d’action et comment cela peut t’aider dans ton entraînement.

 

Ça date de quand exactement ?

Il n’existe pas de datation précise, mais nous retrouvons des mentions des ventouses aussi loin qu’en Égypte ancienne dans le plus vieux texte médical existant, soit le papyrus d’Ebers datant d’environ 1550 avant J.-C. ! Donc si je sors ma calculatrice, ça donne approximativement 185 692 semaines ou 3571 années. Disons que c’est plus rétro que le disco des années 70 !

 

En Grèce antique, Hippocrate, le père de la médecine moderne, en était un fervent utilisateur. Autrefois appelées sikia ou vendouzes, les ventouses sont une technique utilisée encore aujourd’hui pour les douleurs musculaires, le rhume et les problèmes gynécologiques, entre autres.

 

Dans le monde islamique, l’utilisation des ventouses porte le nom de hijama et cette modalité thérapeutique était même encensée jadis par le prophète Mohammed. Cette technique est ce qu’on appelle de la ventouse humide (wet cupping), car contrairement à la ventouse à sec (dry cupping), il y a présence de liquides. En effet, ici la peau est légèrement percée avec une lame stérile afin de permettre au sang de mieux sortir lors de l’application de la ventouse. Cela est fait dans un but préventif, thérapeutique et décongestionnant. Personnellement, je n’ai pas encore essayé cette technique, mais c’est clair que le jour où je vais au Maroc, je suis partant pour essayer ! L’essaierais-tu ?

 

Dans la médecine orientale, les ventouses sont souvent utilisées en combinaison avec la guasha (un instrument glissé ou frotté sur la peau pour diminuer les tensions musculaires entre autres), le moxa (chaleur) et l’acupuncture depuis plusieurs milliers d’années. Les ventouses y sont décrites comme un traitement médical depuis aussi loin que l’an 168 avant J.-C. environ dans les textes de soie Mawangdui découverts en 1973 dans une tombe royale. Un des plus vieux livres complets de médecine, soit le Livre de l’Empereur Jaune — Huang Di Nei Jing date de plus de 2200 ans et fait lui aussi mention du traitement avec ventouses.

 

En fait, la majorité sinon presque toutes les cultures ont eu une forme de pratique de ventouses dans leur histoire, que l’on pense à leur utilisation au 19e siècle en Europe, en Amérique avec les sucking tubes en pierre, en Afrique avec les cornes d’animaux et par les Aborigènes en Australie.

 

 

À chaque formation que nous donnons, nous avons au moins un ou une participant(e) qui nous dit que ses grands-parents pratiquaient la technique de ventouses avec des verres ou des pots Mason pour soulager des symptômes de rhume, de grippe et des douleurs au dos. On entend des témoignages de gens venant de la Grèce, du Cambodge et même du Québec !

 

Pour quelles conditions de santé les ventouses sont-elles utilisées ?

La décompression myofasciale avec ventouses peut s’avérer utile dans plusieurs conditions. Les deux conditions les plus étudiées scientifiquement sont l’optimisation de la mobilité ainsi que les conditions de douleur. Il faut mentionner que tous les mécanismes d’action de la ventouse n’ont pas été élucidés et que, comme dans bien d’autres domaines, d’autres études seront nécessaires afin de valider ou d’infirmer certaines croyances.

 

Voici une liste non exhaustive de conditions où les ventouses sont utilisées :

  1. Les — ites (inflammation) : Tendinite, fasciite plantaire, bursite, syndrome de la bandelette ilio-tibiale, sinusite.
  2. Douleurs, tensions et trigger points : Dos, cou, épaules, jambes, coiffe des rotateurs, céphalées de tension.
  3. Compression et mobilité : Épaule gelée, tunnel carpien, sciatalgie, cicatrices, favoriser une meilleure mobilité quand elle est restreinte.
  4. Circulatoire : Augmenter la circulation sanguine, la température locale et favoriser la circulation lymphatique dans une région donnée.

 

Bien sûr, il est recommandé d’utiliser les ventouses comme instrument complémentaire à un traitement global auprès d’un professionnel de la santé ou thérapeute dûment formé.

 

Qui consulter pour en bénéficier ?

L’important est de consulter un professionnel de la santé ou un thérapeute manuel qui a suivi une formation complète sur cette technique (You Tube ou « j’ai vu un collègue utiliser ça », ça ne compte pas !). À titre d’exemple, notre formation sur la décompression myofasciale avec ventouses chez Institut Axis est d’une durée de 14 heures et nous y voyons plus de dix techniques différentes ainsi que des protocoles.

 

Il existe aussi plusieurs contre-indications et précautions à prendre, car cela ne peut pas être fait à tout le monde et de n’importe quelle façon. Alors, qui consulter ?

  • Massothérapeutes, kinésithérapeutes, orthothérapeutes
  • Acupuncteurs
  • TRP et Physiothérapeutes
  • Thérapeutes du sport
  • Ostéopathes
  • Chiropraticien

 

Il est important de s’informer auprès de son thérapeute, car ce n’est pas tout le monde qui pratique cette technique. Les acupuncteurs apprennent les techniques de base en ventouses dans leur formation initiale de trois ans, mais ce n’est pas nécessairement le cas de toutes les professions.

 

Tu aimerais en savoir plus sur les marques de ventouses (ou leur absence !), les mécanismes physiologiques, ainsi que les bénéfices pour les gens actifs et qui s’entraînent ? Je t’invite à consulter la partie 2 de cet article (bientôt disponible sur le blogue FD) et à suivre l’une de nos formations en ligne ou en présentiel chez Institut Axis !

 

Comme nous l’avons vu dans cette partie 1, les ventouses ont apporté des bénéfices et du bien-être aux humains depuis la nuit des temps ! Utilisée en conjonction avec d’autres modalités thérapeutiques, cette technique que j’adore est utilisée par plusieurs thérapeutes et professionnels de la santé. Que retiens-tu principalement de cette lecture ?

 

Francis Létourneau

Entraîneur, diplômé en posturologie et acupuncture

Me suivre sur Facebook | Instagram

Institut Axis | institutaxis@gmail.com