Débalancement hormonal, ça veut dire quoi? | FD Fitness consultant
Logo de Messenger

jeudi, 9 août, 2018 Débalancement hormonal, ça veut dire quoi? Temps de lecture 6 minutes

Débalancement hormonal, ça veut dire quoi?

Si je vous disais que vous souffrez peut-être d’un débalancement hormonal? Lorsque je parle de débalancement hormonal, ça peut être autant un excès qu’une carence.

débalancement hormonal

Article tiré du webmagazine de mai 2018

Il vous arrive souvent d’être négatif, irritable ou tout simplement d’être toujours découragé? Votre alimentation est sur la « coche » et vous avez de la misère à perdre du poids ou prendre de la masse musculaire? Vous êtes stressé et votre sommeil n’est pas récupérateur? Contrairement à la croyance populaire, tous ces états ne sont peut-être pas seulement liés aux événements quotidiens auxquels vous faites face régulièrement.

Si je vous disais que vous souffrez peut-être d’un débalancement hormonal? Lorsque je parle de débalancement hormonal, ça peut être autant un excès qu’une carence.

Le mot hormone est un dérivé du verbe grec « hormân » qui signifie exciter. Une hormone est une molécule sécrétée par une glande endocrine et déversée directement dans le sang pour aboutir à l’organe ciblé où elle trouve des récepteurs situés sur les cellules afin de leur donner l’ordre d’entrer en action. En termes simples, c’est un messager biologique qui agit avec grande précision dans le but de transmettre des informations aux cellules auxquelles le message est destiné.

On entend souvent parler des hormones dernièrement (insuline, œstrogène, cortisol, testostérone, etc.), mais l’être humain d’aujourd’hui a de la difficulté à reconnaître les signes d’un débalancement hormonal, que ce soit dans son corps ou son caractère. Les états d’âme plutôt désagréables qu’on vit régulièrement sont tellement fréquents qu’on pourrait même les confondre avec notre état naturel.

On parle de déséquilibre hormonal lorsqu’il y a un excès (hyperfonction) ou un manque (hypofonction) au sein de la fonctionnalité des hormones. C’est à ce moment précis que les problèmes vont commencer. Ça pourrait même se manifester par des maladies ou des problèmes qui peuvent affecter la qualité de vie. Tous ces problèmes peuvent être causés par plusieurs facteurs. Votre prédisposition génétique, votre alimentation ou vos habitudes de vie pourraient en être la cause. On le répète souvent, mais l’alimentation est le « fer de lance » d’une santé optimale et d’un équilibre hormonal sain. Notre corps est comme une voiture de course. Il performera en fonction du carburant qu’on lui donne.

En ayant un équilibre hormonal optimal, il sera possible d’améliorer plusieurs aspects de votre vie tels que votre condition physique, mentale, sentimentale ou autres.

Voici certains symptômes principaux qui pourraient indiquer que vous avez un débalancement hormonal :

  • Prise ou perte de poids anormale
  • Perte de libido (hormones sexuelles)
  • Problèmes de peau (acné, peau sèche, pâleur, cernes)
  • Fatigue excessive et constante
  • Problèmes digestifs persistants
  • Troubles du sommeil (insomnie, difficulté de s’endormir ou sommeil trop long et non récupérateur)
  • Troubles de l’humeur, agressivité
  • Perte des fonctions sexuelles (hommes et femmes)
  • Perte de mémoire
  • Incapacité à perdre de la masse grasse ou prendre de la masse musculaire

Si vous croyez être affecté par un ou plusieurs de ces symptômes et que votre qualité de vie en est affectée, je vous suggère fortement de consulter un professionnel de la santé avant qu’il ne soit trop tard ou que le problème s’aggrave.

Il est aussi important de savoir qu’il y a une corrélation entre la distribution de la masse grasse dans votre corps et vos débalancements hormonaux. Les déséquilibres hormonaux sont souvent responsables du stockage de graisse corporelle et d’autres problèmes de santé comme un mauvais sommeil, une faible énergie, une fonction cognitive altérée, les problèmes digestifs et bien d’autres.

Il est possible de détecter certains déséquilibres hormonaux en faisant affaire avec un professionnel de la santé qui pratique la méthode « metabolic analytics », la toute dernière innovation de Charles R. Poliquin (entraîneur de renommée mondiale). Cette méthode remédie à ces déséquilibres pour améliorer la composition corporelle et le bien-être en prenant les plis à divers endroits sur le corps.

En sachant où votre masse grasse s’accumule le plus, le professionnel sera en mesure de vous fournir un protocole (alimentation, supplémentation, modifications du mode de vie) afin de vous permettre de retrouver un équilibre au niveau hormonal. Par exemple, on pourrait associer une accumulation de gras dans le bas du corps à une dominance œstrogénique chez la personne. Dans le cas d’une personne qui accumule surtout son gras au niveau des hanches et du bas du dos, on pourrait associer cela à une consommation excessive d’hydrates de carbones (glucides) causant ainsi une résistance à l’insuline. Si c’est plus au niveau de l’abdomen, on pourrait alors en déduire que la personne présente un taux de cortisol trop élevé sur une longue période. Plusieurs parties du corps sont prises en considération lors de cette méthode et chacune est associée à une hormone particulière. C’est une méthode que je recommande fortement à toute personne désirant améliorer sa santé globale et sa condition physique.

Voici quelques recommandations que vous pourriez appliquer dès maintenant afin d’avoir un équilibre hormonal optimal, d’être en meilleure santé et d’avoir une bonne composition corporelle :

Évitez les aliments transformés et le sucre raffiné.

Les produits transformés et le sucre font des ravages au niveau hormonal. Ils augmentent la glycémie qui amène le pancréas à produire de l’insuline en trop grosse quantité, ce qui cause une résistance à long terme, diminue la sensibilité à l’insuline et ainsi provoque de l’inflammation dans le corps.

Faites de la musculation, de l’exercice, du sport, des sprints, des circuits, bref : bougez!

En améliorant votre masse musculaire et en diminuant votre masse adipeuse, vous améliorerez ainsi votre sensibilité à l’insuline. Ça améliorera aussi le transport des nutriments et l’assimilation de ceux-ci en plus de stimuler l’hormone de croissance.

Ayez une alimentation riche en protéines de qualité à tous les repas

En plus d’être le macronutriment le plus rassasiant de tous, les protéines vous aideront à réguler l’hormone de la faim (ghréline) et de la satiété (leptine). Votre glycémie s’améliorera et votre production d’insuline diminuera. De plus, elles vous permettront d’améliorer votre composition corporelle.

Mangez de bons gras

Pour un niveau hormonal sain, les bons gras font partie de la solution. Lorsque je parle de bons gras, je fais allusion aux gras saturés de source animale (de qualité), à l’oméga-3 qu’on retrouve dans le poisson ou en suppléments (de qualité encore une fois) pour assurer un bon ratio oméga-3 versus oméga-6, ainsi qu’aux gras monoinsaturés présents dans l’huile d’olive, les avocats et les noix.

Mangez beaucoup de légumes et de végétaux

Les légumes crucifères comme le brocoli, le chou-fleur et le bok choy sont riches en fibres et améliorent la capacité du corps à métaboliser l’excès d’œstrogène.

Évitez les sources de toxicité le plus possible

(BPA, hormones et antibiotiques dans la viande de piètre qualité, parabène dans les produits cosmétiques et autres perturbateurs hormonaux).

Tous ces produits imitent l’action des œstrogènes dans le corps et provoqueront de l’inflammation. Évitez le plus possible d’être exposé à ces perturbateurs endocriniens. Mangez de la viande bio sans hormones et antibiotiques, évitez les bouteilles en plastique contenant du BPA, utilisez des shampoings naturels et évitez les produits faits à base d’ingrédients toxiques.

Évitez les carences nutritionnelles

Plusieurs minéraux comme le magnésium, le zinc et la vitamine D jouent un rôle primordial dans l’équilibre hormonal. Il est donc important d’avoir une alimentation variée en consommant des produits non-transformés provenant de la nature d’ainsi aller chercher un maximum de vitamines et de minéraux. Considérant la pauvreté des sols d’aujourd’hui, l’utilisation de suppléments alimentaires de qualité est nécessaire afin d’aller chercher nos vitamines et minéraux.

Évitez les sources de stress

Adonnez-vous à la méditation, au yoga, aux arts martiaux ou à d’autres pratiques visant à rétablir un niveau de cortisol (hormone du stress) sain.

Dormez suffisamment

Le rythme circadien est l’horloge biologique du corps. Un sommeil inefficace, non-récupérateur ou trop court pourrait avoir un impact négatif sur vos hormones ou vos gènes. Exposez-vous à la lumière du jour lors du réveil lorsqu’il fait clair. Passé l’heure du souper, évitez le plus possible les sources de lumière bleue (ordinateur, téléphone, tablette, télévision, etc.). La lumière bleue diminue votre production de mélatonine (hormone du sommeil).

Ceci étant dit, ça peut paraître compliqué de comprendre tout le système hormonal et de savoir ce qu’on doit faire ou non pour avoir un bon équilibre, être en santé ou avoir la composition corporelle souhaitée. Je crois qu’avec ce que vous venez de lire, vous avez maintenant une bonne base.

Le jour où l’être humain retournera à ses bases et qu’il se rapprochera de plus en plus de la nature, la santé de l’humanité s’en portera beaucoup mieux. Mangez ce que Dame Nature a à vous offrir, bougez, passez du temps de qualité avec vos proches, faites des trucs que vous aimez à tous les jours et je vous garantis que votre qualité de vie s’améliorera grandement et que vos hormones rameront dans le même sens que vous!

Dany Lavoie Mercier

Consultant FD Fitness

Suis-moi sur instagram

Prends rendez-vous avec moi


Vous aimez ce genre d’article? Découvrez notre webmagazine pour ne rien manquer! Vous y trouverez de nombreux textes informatifs comme celui-ci, des recettes santé, des entraînements complets, bref tout pour vous aider à atteindre vos objectifs!

corps

corps